Contributions

Légitime Défense?

« On fait la guerre quand on veut, on la termine quand on peut »

                                                                                    Nicolas Machiavel

Le Sénégal va-t-il basculer dans la violence et la guerre civile ?

Les échauffourées de la mairie de Sacré cœur augurent de la descente irréversible vers le chaos et la violence dans le champ politique sénégalais si l’on ne prend garde.

Les images de la bataille rangée entre les nervis du camp présidentiel venus intimider le maire de Sacré Cœur et ses partisans sont dignes d’un film hollywoodien du Far West. Des coups de feu ont été échanges entre les protagonistes jusqu’a ce que  parait t-il que mort d’homme s’en suive. Il est plus que nécessaire de situer les responsabilités et découvrir ce qui s’est réellement passe.

N’allons pas vite en besogne pour accuser le maire de Sacré cœur d’être un assassin ! Comme toujours l’information servie doit être prise avec des pincettes et vérifiée quand l’on sait que la désinformation et la manipulation sont des artifices qui peuvent souvent être utilisées pour bâillonner quelqu’un de trop gênant.

Que s’est-il réellement passe à Sacré Cœur ? Y a-t-il eu réellement mort d’homme ? Si il y’a mort d’homme qui a tire la balle fatale? Evitons de tomber dans la manipulation et la chasse prématurée aux sorcières quand l’on sait que la balle fatale pourrait provenir de n’ importe où et attendons les rapports de l’enquête de la police et des experts balistiques.

Est –t’on entrain d’assister a un simulacre bien orchestre par le camp présidentiel ? Le pouvoir en place a-t-il tue  Ndiaga Diop pour museler le fougueux Barth et l’incriminer ?

La légitime défense pourrait –elle être invoquée par Barthélemy Dias si la balistique prouve que l’arme fatale lui appartient ?

Il est plus que nécessaire de dégager les responsabilités de part et d’autre et de répondre a  des questions vitales qui pourront éclairer la lanterne des sénégalais :

Quelle est la responsabilité de l’Etat sénégalais dans cette escalade ? Pourquoi la police et les éléments de sécurité n’ont pas été dépêches sur place à temps ? Qui a envoyé les nervis a la mairie de Sacré Cœur pour saccager un édifice gouvernemental et faire leur sale besogne d’intimidation ?

La tension entre le pouvoir en place et le peuple a atteint un point de non  retour avec l’entêtement de Laye Wade de vouloir maintenir coute que coute sa candidature pour les prochaines joutes électorales et en faisant encore une fois de plus fi des aspirations du peuple qui de vive voix demande le changement et le départ du régime en place qui a échoue dans la gestion socio-économique du pays et qui a enfoncé le Sénégal dans un bourbier politique jamais égalé.

.

L’attitude de provocation du parti au pouvoir et du langage de va t’en guerre immature du chef de file du parti bleu ont exacerbe la tension politique.

Le parti au pouvoir doit appeler ses militants a plus de mesure et d’arrêter d’intimider la population civile et l’opposition. L’histoire est la pour nous prouver qu’on ne peut pas bâillonner un peuple tout entier dans la répression et lui refuser les libertés fondamentales d’expression et  d’autodétermination, le printemps arabe et la Cote d’Ivoire toutes proches sont la pour nous rappeler que un peuple détermine et qui en a marre peut renverser les dictatures qu’on croyait inébranlables.

« En vérité Dieu ne change l’état d’un peuple que si ce peuple change en lui-même. »

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*