Contributions

Gorgui fait chanceler la République

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De quoi Macky Sall et son gouvernement ont-ils peur ? Depuis l’annonce de la venue du pape du Sopi au Sénégal le régime en place est aux abois avec un porte-parole lançant des flèches en direction de l’ancien parti au pouvoir que le régime en place ne va pas accepter qu’Abdoulaye Wade semé la zizanie au Sénégal. Pourquoi tant de gesticulations du régime en place ?

Le président Macky Sall qui a été au cœur de la machine libérale aurait –il peur de la tempête bleue et de la force de mobilisation du pape du Sopi, aurait-il peur du syndrome bleu de 1999 et du retour triomphal de l’enfant de Kebemer qui avait fait chanceler la république d’alors.

Tout fait croire que le régime en place à une peur bleue d’Abdoulaye Wade et de ses capacités de nuisance et de mobilisation sinon comment expliquer toute une ville quadrillée par les forces de l’ordre qu’on voit tous les deux mètres, une ville en état de siège le jour suppose de la venue du pape du Sopi et une manifestation de l’ancien parti au pouvoir interdite ?

Aux dernières nouvelles Abdoulaye Wade serait bloqué à Casablanca et attendrait une autorisation de quitter le royaume chérifien, manigances au sommet de l’état pour casser du bleu et retarder la venue du pape du Sopi tard dans la nuit lui déniant ainsi un accueil populaire. En tout état de cause le retour de l’ancien président Wade au Sénégal a mis le régime en place sur le qui vive avec des gesticulations et mesures qui augurent d’un recul démocratique au Sénégal.

La liberté de manifestation est garantie par la constitution du Sénégal et ne saurait être déniée aux populations avec un objectif purement politique et non républicain. Ce n’est pas la première fois que le Sénégal accueille un ancien président de la république avec des centaines de partisans nostalgiques dans les rues de la capitale pour réserver un accueil chaleureux à leur mentor et brandir l’épouvantail de trouble à l’ordre publique à des fins purement politiques est une piètre excuse du régime en place qui n’honore pas le Sénégal

Non plus les déclarations farfelues du premièr ministre Mimi Toure qui avance qu’il y’a un temps pour la politique et un temps pour le travail, comme si c’était à l’Etat de décider quand un citoyen peut manifester ou non, cette affirmation de la première du gouvernement est une preuve qu’on est dans une démocratie déguisée, selon ses propres mots la démocratie doit être organisée par l’Etat qui non pas comme un acteur avec les autres partis politiques définit la démocratie selon ses propres termes.

Retour de l’ascenseur quand le Président Macky Sall sillonnait l’intérieur du pays pour construire sa base politique en 2010 et en période non électorale et sous le régime d’Abdoulaye Wade était-il en train de semer l’anarchie à l’intérieur du Sénégal, ne devait-il pas attendre le feu vert d’Abdoulaye Wade pour sillonner le pays selon la logique de Mimi Toure ?

Les propos de madame la ministre ne peuvent être plus édifiants que le Sénégal est entrain de vivre un recul democratique signifiant .

 

Publie en 2014

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*