Actualités, Afrique

Le Franc Cfa, Un Frein Au Development Des Etats Membres

fcfaUn demi-siècle après les indépendances les pays de la zone franc sont toujours assujettis économiquement à la France par le système monétaire colonial le seul au monde à avoir survécu à la décolonisation: le franc CFA.

La France par le biais de ce mécanisme a su pérenniser la dominance économique de ses anciennes colonies après la seconde guerre mondiale pour éviter un chaos économique dans le marche des anciennes colonies suite a la dévaluation du franc français et pour préserver ses intérêts économiques en Afrique , la France en bon élève appliqua la politique du joug économique apprise sous les bottes du Reich allemand a savoir la domination économique par le biais de l’assejutement monétaire et créa le franc CFA a l’image de la monnaie de l’occupation allemande le Reichskreditkassenschein.

Totalement assujettis a la France , les pays de la zone franc n’ont aucun pouvoir de décision ou de contrôle de la politique monétaire du franc CFA déterminée par l’ancien colonisateur et implantée par des banques centrales contrôlées par l’ancienne métropole.

Cette quinzaine de pays monétairement dépendants sont tenus de déposer la moitié de leurs réserves de changes sur un compte d’opérations au Trésor public français, et la France possède toujours la capacité statutaire de contrôler, par son droit de vote et de véto, toutes les instances des banques centrales (BCEAO en Afrique de l’Ouest, BEAC en Afrique centrale et BCC pour les Comores et peut donc imposer les grandes orientations monétaires de ces pays

Le système du franc CFA est basé sur quatre  principes : la centralisation des réserves de change au Trésor public français, la fixité de la parité franc CFA/euro, la convertibilité du franc CFA à l’euro, et la libre circulation des capitaux entre la France et les pays assujettis de la zone franc. A cela s’ajoute la participation française aux instances de direction des banques centrales africaines, pièce maîtresse du système CFA puisqu’elle garantit l’application sans faille des quatre principes précédemment cités. Les quatre principes du franc CFA constituent une entrave pour le développent économique de la zone franc , la centralisation des réserves de changes avec l’hémorragie massive financière  des budgets des  états de la zone franc en direction du trésor  public français , la parité fixe franc CFA –euro bloque la compétitivité des économies africaines avec l’arrimage  du franc CFA a l’euro, les états africains de la zone franc subissent la politique monétaire de la France et n’ont aucun contrôle de cette politique de change.

La libre convertibilité s’applique des pays africains de la zone franc à la France et inversement, mais ne concerne pas les échanges entre les trois zones du système CFA. Ce principe facilite les investissements français en Afrique, le rapatriement des capitaux, et l’importation par la France de matières premières, mais bloque les échanges interafricains freinant ainsi le développement économique sous regional.Les principes de libre convertibilité et libre circulation des capitaux favorisent également la fuite des capitaux de l’Afrique vers la France. Les entreprises françaises installées dans les pays africains de la zone franc peuvent rapatrier librement leurs liquidités vers la France .

Le système  monetaire du franc CFA maintien les états membres de la zone franc sous la domination économique française 50 ans après les indépendances , ces pays ne sont pas libres de la gestion de leur politique économique et monétaire socle déterminant de la souveraineté d’un pays .Le passage a l’Euro n’a pas change la mainmise de la France sur la zone franc qui a pu maintenir le statu quo sur les accords de coopération monétaire de la zone franc malgré l’intégration européenne.

Alors que l’Europe est secoue de plein fouet par la crise économique mondiale et que la crise budgétaire des Etats européens est a son summum avec la menace de désintégration de l’Union européenne du fait de la question de la souveraineté monétaire face aux marches financiers qui a vu la réticence de la Grande Bretagne a adopter les mesures d’austérité de la commission européenne, la France continue a asservir économiquement les pays membres de la zone franc en leur refusant leur indépendance économique monétaire garant de leur souveraineté nationale.

Les mesures d’austérité mises en place par la commission européenne pour sauver la monnaie européenne auront indéniablement un impact sur le système monétaire du franc CFA et augurent d’une future dévaluation de la monnaie de servitude et par effet de choc l’économie et l’appauvrissement des pays membres et la zone franc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*